DÉVIDOIR EXTRAVAGANT

Posted on Posted in Créations hebdomadaires
#S12-18/11
4.7 (94.67%) 15 votes
 
Pour cette douzième semaine, c’est un poisson un peu spécial que nous ramenons pour vous. Peut-être tout droit sortis d’un film de science-fiction, c’est sans doute de loin le dévidoir de scotch le plus surprenant qui existe.


D’où vient l’idée ?

L’idée de ce rouleau de scotch extravagant m’est venu en grande partie grâce aux presses agrumes Juicy Salif de Philippe Starck (https://fr.wikipedia.org/wiki/Philippe_Starck). Ce presse agrume emblématique qui n’a pas pour fonction principale de presser des agrumes mais plutôt de faire parler de lui. Lorsque j’ai pensé à ce presse agrumes, mon objectif a été de recréer cette fonction en essayant de combler quelques défauts d’utilisations pour pouvoir l’appliquer à d’autres appareils. Le dévidoir de scotch ayant besoin d’une bonne stabilité, cela constituait un défi intéressant.


Utilisation et propriétés

Ce dévidoir de scotch s’utilise normalement malgré son design un peu particulier.
Pour placer le rouleau, il suffit simplement de le rentrer sur la base arrondit au centre de la structure, de dérouler le rouleau et placer la bande adhésive sur la partie tranchante en face de la base arrondit. Le véritable défi a été de combler le manque de stabilité de la structure du presse agrume. Pour cela nous avons pensé à faire une pièce qui déjà sera nettement moins haute pour descendre le centre de gravité de l’objet. Ensuite, nous avons pensé à tout simplement écarté les points d’appui de l’objet et nous avons rajouté une jambe, bien que la pièce en ait peut-être nécessité une cinquième devant la partie coupante. Et bien sûr nous avons conservé le poids pour assurer que l’objet ne bouge pas lorsque l’on s’en sert.


Fabrication

Alors là, cela doit être la plus grosse colle jamais poser depuis le début de Wan designs, la structure est faite en une seule pièce qui est vraiment très complexe. La seule possibilité que je vois serait de créer indépendamment les quartes jambes avec leurs branches vers la partie cylindrique ainsi que la lame comme sur l’image. Ensuite il faudrait souder ses parties ensemble et poncer les marques de soudures jusqu’à ce qu’elles disparaissent. Cela est très difficile car il faut bien veiller à ce que toutes les pièces soient droites pour éviter d’avoir une pièce bancale.
De plus j’ai oublié de parler des jambes qui en elles-mêmes ont une forme difficile à mouler.


Esthétique et symbolique

Ce dévidoir, n’est pas très ergonomique mais vise le même objectif que le presse agrume juicy Salif et c’est un défi réussi. Qui ne se questionnerait pas devant un pareil objet ? Pour rendre hommage au presse agrume, nous avons utilisé une structure semblable, et dans les mêmes matériaux. C’est-à-dire une armature élancée en métal.
Nous avons quand même décidé de remettre au bout du jour l’ustensile iconique de la fin du XXe siècle en modifiant la typologie des formes. Effectivement les jambes et bras intérieur sont tous constitué d’une base triangulaire dont les arrêter convergent vers une base à deux coté, cela impose donc une rotation des faces des jambes pour perdre une arête. Cela contribue à une sophistication des formes qui traduisent un modernisme marqué.


Dites nous si l’objet vous plait en le notant ici, rien de requis à par votre clic !
4.7 (94.67%) 15 votes
SE FAIRE DESIGNER UN OBJET

REJOINDRE LE CLAN

Wan Designs.

Laisser un commentaire